Sushi californien (maki inversé) : comment réussir cette recette ?

L’origine du sushi californien remonte en 1973 où le chef japonais Ishiro Manashita, dans son restaurant nommé « Tokyo Kaykan » (restaurant qui existe toujours à Los Angeles et plus précisément en Californie), remarqua que les Américains n’aimaient pas manger des makis avec la feuille d’algue apparente (feuilles de Nori). Pour remédier à cette situation, il prit alors la résolution de dissimuler l’algue en la plaçant à l’intérieur du maki. Pour adoucir le goût du poisson, le chef Manashita rajouta de l’avocat au maki.

C’est ainsi que le California Roll est né. Cette variante de sushi devient rapidement très célèbre. Un peu partout dans le monde, elle est grandement appréciée. C’est un vrai régal tant pour les yeux que pour vos papilles gustatives. Cependant, peu de personnes connaissent la véritable recette du maki inversé. Découvrez dans cet article toutes les informations pour concocter un excellent sushi californien.

Quels sont les ingrédients nécessaires pour faire du Sushi californien (maki inversé) ?

nn
Composés de plusieurs rouleaux, les garnitures de ces sushis sont choisies en fonction de leur couleur, leur texture, mais aussi pour leur saveur. Pour la réalisation de cette recette, vous aurez besoin des ingrédients suivants :

  • 1/2 avocat ;
  • 1/4 concombre ;
  • 1/2 cuillère à café de sel ;
  • 1 cuillère à soupe de sucre en poudre ;
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de riz ;
  • 1 boîte de crabe ou 8 bâtonnets de surimi ou 150 g de saumon cru ou fumé ;
  • 2 feuilles de nori (algues) coupées en 2 (donc 4) ;
  • 125 g de riz rond ;
  • Sésame ;
  • Wasabi ;
  • Sauce soja.

NB : Les quantités indiquées sont destinées à préparer un plat pour 4 personnes.

Comment préparer du Sushi californien (maki inversé) ?

Si vous souhaitez faire un bon sushi californien comme celui que réalise ce restaurant spécialisé présent sur https://bamboo-sushi.fr, après avoir rassemblé les ingrédients nécessaires, il faudra suivre certaines étapes. Découvrons-les ensemble.

La préparation du riz

En première position, il faudra d’abord préparer le riz. Pour le faire, il faut :

  • Rincer le riz: utilisez de l’eau froide pour nettoyer le riz jusqu’à ce que l’eau qui s’écoule devienne claire (signe que le riz est propre). Laissez égoutter ;
  • Faire cuire le riz: dans 15 cl d’eau, le riz doit être porté à ébullition pendant 2 minutes. Vous le laissez gonfler 10 minutes à petit feu couvert. Ensuite, laissez le riz cuit se refroidir ;
  • Faire un bouillon: faites bouillir le vinaigre de riz avec le sucre et le sel et laissez refroidir le liquide obtenu. Puis, incorporez l’assaisonnement au riz.

La préparation des rouleaux

La préparation des rouleaux est la seconde étape dans le processus de préparation de votre maki inversé. À cet effet, vous devez :

  1. Émincer le concombre et l’avocat en fines et longues lamelles ;
  2. Étaler sur chacune des feuilles de nori 1 cm de riz ;
  3. Saupoudrer de graines de sésame ;
  4. Retourner la feuille de nori afin que le riz se retrouve à l’extérieur du rouleau et ensuite étalez un peu wasabi ;
  5. Garnir la feuille de nori avec le concombre, l’avocat et le crabe. Ensuite, servez-vous d’un makisu pour rouler afin de former le rouleau. Pour bien façonner le rouleau, exercez une légère pression tout en soulevant le makisu et faites-le rouler en arrière et en avant pour joindre les bords de la feuille de nori. Selon votre convenance, donnez la forme voulue à votre rouleau : ronde, ovale ou carrée.
  6. Couper avec un couteau le rouleau en deux, puis chaque moitié en deux. Chaque quart sera également à nouvelle fois coupé en deux sans déformer le rouleau. Vous obtiendrez 8 sushis de mêmes dimensions.

nnn

Quels vins s’accordent avec une recette de Sushi californien (maki inversé) ?

C’est terminé ! Votre Sushi californien (maki inversé) est maintenant prêt pour être consommé. Cependant, pour une meilleure dégustation, vous pouvez l’accompagner avec les vins suivants :

  • Le Plénitude Brut Champagne du Domaine Dom Pérignon ;
  • Le Clos d’Ambonnay Blanc de Noirs Brut Champagne du Domaine Krug ;
  • Le G du Domaine 4 G Wine Estate ;
  • Le Corton-Charlemagne Grand Cru du Domaine Coche-Dury ;
  • Le Don PX Convento Selección du Domaine Toro Albalá.

A propos de l'auteur: Nathalie

J'adore la cuisine à tel point que je voulais ouvrir mon restaurant "Al Alma", mais le projet ne s'est pas concrétisé. Du coup, j'ai fait de ce domaine un blog perso !

Tu pourrais aimer