Quelles sont les alternatives aux bières classiques ?

Depuis quelques années, les brasseries proposent plusieurs alternatives aux bières classiques. Le but étant de créer quelque chose d’original afin de mieux séduire la clientèle ou de percer à nouveau. Bières fruitées, aromatisées ou sans alcool sont les alternatives qui constituent la nouvelle tendance sur le marché des bières. Distillées de façon artisanale ou de façon industrielle, elles sont principalement appréciées par la tranche d’âge allant de 18 à 35 ans.

Les bières fruitées

La réalisation des bières fruitées implique l’ajout d’au moins un fruit. Lorsqu’elles contiennent du houblon en grande quantité, la bière fruitée est classée IPA. Sinon, elle est plus légère et est classée Lager.

Dans la plupart des cas, les brasseurs utilisent des fruits avec des grains comme les cerises ou les pêches pendant la fabrication de la bière fruitée. Par ailleurs, on peut retrouver des bières au goût de banane, de fraise, de pomme, d’ananas et de framboise. Ces derniers peuvent constituer des compléments ou simplement des arômes. Pendant le brassage, les fruits sont intégrés vers la fin avant l’ajout de la levure.

Le marché propose plusieurs marques de bières fruitées. Les unes sont plus connues que les autres. La kriek est la plus célèbre des bières fruitées. Contenant des cerises acides, elle est légèrement sucrée. Il s’agit d’un type de bières lambic très rafraîchissant. Les consommateurs ont le choix entre la Oude kriek et la Kriek Boon. 

Par ailleurs, il existe d’autres types de bières fruitées comme la bière lambic, à la framboise ou fruitée à base de Sour.

Les bières aromatisées

En règle générale, il convient de noter que quasiment toutes les bières produites sur le globe sont « aromatisées ». Ce, en raison de l’usage universel du houblon lors de la fermentation. Cependant, le terme « bière aromatisée » n’est utilisé que pour les bières dans lesquelles on ajoute un élément inhabituel afin de modifier la saveur. En effet, les bières aromatisées sont obtenues à travers la fermentation et l’alcoolisation des grains à divers degrés.

Sur le plan légal, il s’agit de bières qui contiennent un arôme autre que le houblon. Contrairement aux bières fruitées dans lesquelles sont ajoutés de véritables fruits ou jus de fruits, seul un arôme artificiel ou naturel est ajouté dans la bière aromatisée.

Une panoplie d’éléments peut constituer l’arôme de ce type de bière. On peut citer les boissons alcoolisées comme la vodka, l’hydromel, la tequila, le rhum, le whisky et bien d’autres.

Par ailleurs, les brasseurs aromatisent quelques fois leurs bières en utilisant des plantes (roses, genièvre, menthe, citronnelle, génépi,…), des épices (vanille, cannelle, coriandre, gingembre, bergamote,…) ou l’arôme de certains fruits (pomme, fraise, framboise, ananas, banane, etc).

Aussi, certaines brasseries introduisent du miel, du potiron, du chocolat, de la chicorée, du caramel ou du cacao pour aromatiser leurs bières.

En termes de bière aromatisée, Desparados brassé par Heineken domine le marché. Elle est suivie de près par Coran de InBev et Skill de Tuborg brassé par Kronenbourg. En France, on peut citer :

  • La bière du Sorcier aromatisée aux orties ;
  • 1664 Rosé aromatisée à la framboise ;
  • Bonnets Rouges aromatisée aux baies de Sureau.

Les bières sans alcool

Les bières sans alcool contiennent très peu ou pas d’alcool. En général, toutes les bières en dessous de 1,2 degré d’alcool, soit moins de 8 mg d’alcool par litre, sont incluses dans la catégorie des bières sans alcool. Aussi, celles-ci contiennent peu de calories. En conséquence, elles sont recommandées aux personnes qui souhaitent garder la ligne.

Les bières sans alcool contiennent généralement du malt, un zeste de fruit et du houblon. Certaines sont composées d’arômes caramélisés, chocolatés, à la menthe, à la vanille ou au gingembre.

5 procédés peuvent conduire à la fabrication de la bière sans alcool. Il s’agit de :

  • La fermentation rapide ;
  • La fermentation basse ;
  • La distillation sous vide ;
  • L’osmose ;
  • L’évaporation.

Les deux premières méthodes permettent de limiter la production d’alcool, tandis que les trois dernières permettent de diminuer le taux d’alcool.

En termes de bières sans alcool, les bières blondes arrachent la palme d’or. Toutefois, il existe aussi des bières blanches, IPA, acides et au stout. Sur le marché, on trouve une panoplie de marques proposant des bières sans alcool. Entre autres on peut citer :

  • La débauche Cute and Sauber ;
  • Franziskaner Weizen ;
  • Lawlander Bewdog Nany States ;
  • Leffe.

A propos de l'auteur: Nathalie

J'adore la cuisine à tel point que je voulais ouvrir mon restaurant "Al Alma", mais le projet ne s'est pas concrétisé. Du coup, j'ai fait de ce domaine un blog perso !

Tu pourrais aimer