Ouvrir un restaurant à viande : comment devenir franchisé ?

Le modèle de la franchise est de plus en plus prisé par les entrepreneurs. Selon la FFF (Fédération Française de la Franchise), le nombre d’emplois et le chiffre d’affaires engendré par ce secteur est en perpétuelle augmentation. Ainsi, cette tendance ne fait pas exception aux activités liées à la restauration. Envisagez-vous d’ouvrir un restaurant à viande ? La franchise est une option intéressante pour l’entrepreneur qui conserve son indépendance. Il profite également des conseils, de l’accompagnement et de la notoriété du franchiseur. Comment devenir franchisé d’un restaurant à viande ? Découvrez dans ce guide quelques démarches à suivre pour atteindre votre objectif en ce sens.

Trouver un bon réseau de franchise

L’une des étapes qui précèdent l’ouverture d’un restaurant franchisé réside dans le choix du réseau de franchise. Il est conseillé à l’entrepreneur, futur franchisé, de rencontrer plusieurs réseaux afin d’effectuer une analyse complète qui permettra de faire un meilleur choix. De ce fait, vous devez rechercher des informations sur le réseau Restaurant viande que vous souhaitez intégrer. Serez-vous accompagnées par un groupe expert dans son domaine ? Quel est le nombre de franchisés présents au sein du réseau ? Ce dernier est-il suffisamment structuré ? Pour faire suite à cette étape, le franchisé doit ensuite trouver un emplacement qui répond à la demande de sa cible. En effet, l’emplacement d’un restaurant est tout aussi important que la qualité des repas que vous servez. La clé d’un meilleur positionnement tient compte de plusieurs paramètres :

  • Une zone de chalandise convenable ;
  • Un stationnement (parking) accessible à tous ;
  • Une proximité géographique avec une route passante ;

Contrairement à un local isolé, un local en plein centre-ville, proche des bureaux, des habitations ou d’un cinéma bénéficie de plus de fréquentation. Par ailleurs, le franchisé doit préalablement faire une étude du marché local afin de trouver l’emplacement idéal pour exercer son activité.

Prendre connaissance des pièces indispensables à l’ouverture d’un restaurant en franchise

Avant d’ouvrir le restaurant à viande, le franchiseur et le franchisé procèdent à la signature d’un bail de franchise. C’est ce contrat qui définit les droits et devoirs des deux parties. Néanmoins, deux différentes pièces (Document d’Information Précontractuel, manuel opératoire) sont d’une importance capitale pour la création d’un restaurant franchisé.

Le Document d’information Précontractuel

La loi Doubin du 31 décembre 1989 oblige le franchiseur à transmettre le DIP avant la signature du contrat de franchise. Ceci doit être effectué dans un délai de 20 jours minimum pour permettre au potentiel franchisé de s’assurer de la conformité entre son projet et le réseau de franchise. En clair, il s’agit d’une pièce qui permet au franchisé de bénéficier de toutes les informations utiles pour préparer et confirmer son projet entrepreneurial.

Le manuel opératoire

Après la signature du bail de franchise, le franchiseur remet un manuel opératoire au franchisé. Ce document présente de façon précise le savoir-faire mis en place par le franchiseur. Celui-ci sera conformément représenté par le franchisé. Dans le domaine de la restauration, la majeure partie du savoir-faire à répliquer portera principalement sur la présentation du produit, les recettes à suivre, l’emploi des équipements et machines, etc.

Bien choisir votre statut juridique

Pour adhérer au réseau de franchise, vous devez faire le choix d’un statut juridique pour votre restaurant à viande. C’est la phase qui concrétise réellement votre projet de création. Chaque statut juridique possède ses propres particularités.

Du choix de votre statut juridique découlera des responsabilités financières tant pour vous que pour vos associés. Plusieurs statuts juridiques (SARL, EURL, SAS) s’offrent à vous pour créer votre restaurant à viande. Une fois que la forme juridique est sélectionnée, le franchisé doit procéder à une déclaration d’ouverture.

En d’autres termes, celui-ci doit s’immatriculer au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Par la suite, il doit réaliser une déclaration auprès de l’ASSEDIC et se faire attribuer un numéro SIREN auprès de l’INSAE.

A propos de l'auteur: Nathalie

J'adore la cuisine à tel point que je voulais ouvrir mon restaurant "Al Alma", mais le projet ne s'est pas concrétisé. Du coup, j'ai fait de ce domaine un blog perso !

Tu pourrais aimer